Cette nouvelle qui va faire trembler le monde des déficients visuels, en cette fin d'année 2017, l'espoir est là !

Un premier essai français de Thérapie Cellulaire annoncé d'ici 2 semaines par l'INSERM, dans une forme de Rétinite Pigmentaire !

 

UN PATCH CELLULAIRE

"[...] les chercheurs déposeront dans les semaines qui viennent une demande d’autorisation pour un essai clinique de phase I/II chez une douzaine de patients atteints de rétinites pigmentaires qui devrait ainsi démarrer d’ici environ un an à l’hôpital des Quinze-Vingts, sous la responsabilité du Professeur José-Alain Sahel. Il s’agira du premier essai de thérapie cellulaire pour des maladies de la vision en France."    

"[...] c’est la première fois que l’on constitue un « patch cellulaire » avec des cellules souches embryonnaires et une membrane amniotique humaine. Nous avons démontré que cette technique, étant plus efficace, ouvre des perspectives thérapeutiques pour les maladies de la rétine, qu’elles soient rares et génétiques ou fréquentes et liées au vieillissement. Être aujourd’hui aux portes de l’essai chez les malades est un moment très excitant. »"    LIRE L'ARTICLE EN ENTIER ICI

 

 Édité le 20//12/2017 par François Duvauchelle.

Source : INSERM (Suivre le lien)


La régénération de nos cellules rétiniennes bientôt à portée de main ?


Neurones générés à partir de cellules souches embryonnaires de souris. Image réalisée dans l'équipe Thérapies cellulaires dans les maladies du cerveau (LNEC,université de Poitiers)..
Neurones générés à partir de cellules souches embryonnaires de souris. Image réalisée dans l'équipe Thérapies cellulaires dans les maladies du cerveau (LNEC,université de Poitiers).

"Les promesses de la médecine régénérative...

  
   Les scientifiques comprennent de mieux en mieux comment spécialiser les cellules souches. Plus de 350 essais cliniques sont en cours pour tester l'autoréparation tissulaire. [...]
   
   [...] I-Stem et L'Institut de la vision ont mis au point un patch sur lequel sont agencées dans le même sens des cellules souches embryonnaires qui, si elles avaient été injectées en vrac, n'auraient pas été polarisées, ce qui est le propre du fonctionnement des cellules rétiniennes.
  
    Le protocole a été testé avec succès sur des rats aveugles, qui ont partiellement recouvré la vue. Un essai clinique sur l'homme pourrait démarrer l'an prochain, dans la foulée de celui conduit par la société de biotechnologie américaine Ocata Therapeutics afin de traiter la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge), une maladie pour laquelle il n'existe aujourd'hui aucun traitement curatif. "
En savoir plus

 #24/10/2016

Source LES ÉCHOS

"Des résultats Extrêmement prometteurs" (Professeur Sahel)


   L'interview du Professeur Sahel, chercheur à l'Institut de la Vision à Paris, ne fait que confirmer la route que Rétine Active s'est tracée, en soutenant les techniques de pointes, les plus prometteuses en France !

 

   Outre la technique la plus aboutie à l'heure actuelle : l'implant rétinien,  redonnant une vision imparfaite, mais permettant à certains patients aveugles, ayant conservés des cellules actives, de retrouver

une perception leur permettant de s'orienter dans l'espace, certes encore limitée, il existe d'autres voies comme la Thérapie Génique, l'Optogénétique ou encore les Cellules Souches, qui sont encore plus prometteuses !

 

   La plus probante et prometteuse à ce jour, semble être la Thérapie Génique ! Celle-ci a déjà permit à des animaux et enfants aveugles de retrouver la vue !

 

   La suivante, extrêmement prometteuse, testée chez l'animal, est l'Optogénétique ! Une combinaison de Thérapie Génique et de stimulation artificielle, en fabriquant des protéines sensibles à la lumière, existant dans certaines algues ou bactéries, permettant de réactiver des cellules photoréceptrices afin qu'elles répondent à la lumière.

 

   La dernière est celle des Cellules Souches. Cependant, bien qu'encourageante chez l'homme, cette technique est à prendre avec précaution, car elle nécessite une sécurité maximale avant d'être mise en place. En effet, ces cellules implantées chez le patient, peuvent muter et proliférer, ce qui nécessitera donc encore de longues années de recherches avant de la pratiquer sans risques.

 

   Il est a noter, que tous les patients ne peuvent bénéficier d'un traitement, même si celui-ci est efficace sur un individu, chaque cas est différent, car il existe des gênes bien distincts entre chaque personne, même si toutes deux sont atteintes de Rétinite Pigmentaire. C'est pourquoi, nous ne devons cesser de soutenir les recherches et permettre au plus grand nombre, d'espérer un jour en bénéficier !

 

Écoutez l'interview du Professeur SAHEL ci-dessous sur France Inter :

 #16/08/2016

Source FRANCE INTER